About me

CV 2018_Fr / CV 2018_Eng /CV court

Après avoir travaillé plusieurs années dans le domaine du développement et de l’économie sociale en France et au Maghreb, j’ai voulu revenir en Asie du Sud-Est à travers la recherche. Afin de retrouver mes racines sino-khmères, j’ai retracé l’histoire de la diaspora chinoise du Cambodge dans mon mémoire de Master Recherche. Profitant de l’opportunité de vivre au Laos, j’ai concentré mes recherches doctorales sur le rôle des réseaux chinois dans la transformation de l’économie politique de ce pays communiste. En décembre 2011, j’ai obtenu mon doctorat en science politique (politiques comparées) à Sciences Po Paris.

Au cours de mes post-docs à ANU (Australian National University) et à IIAS (International Institute for Asian Studies, Leiden, Pays-Bas), j’ai exploré le rôle crucial joué par la migration et les réseaux chinois dans les processus de régionalisation et de formation de l’État en Asie du Sud-Est, en proposant une description ethnographique de l’impact de « la montée en puissance de la Chine » sur les sociétés sud-est asiatiques.

De retour en France depuis 2013, j’ai enseigné les Relations Internationales, les enjeux et les pratiques du développement dans les pays du Sud, ainsi que les études asiatiques (Chine et Asie du Sud-Est) à Sciences Po Lyon. Je revendique une démarche de recherche-action pour le développement des savoirs. Mes principaux centres d’intérêt actuellement sont 1/  l’impact social de la révolution numérique dans le champ de l’humanitaire et du développement, et 2/ les  liens entre migration et développement, en particulier les défis résultant de la vague de réfugiés et de migrants que l’Europe doit faire face actuellement. Actuellement, je travaille en tant que consultante, mettant mon expertise en sciences sociales et en management de projet au service des ONG, des collectivités territoriales, des organisations internationales et des entreprises privées.


After working for several years in the development field and in the Social Economy in France and North Africa, I wanted to return to Southeast Asia through research. Given my Sino-Khmer background, my MPhil dissertation explored the Chinese Diaspora in Cambodia. Seizing the opportunity to spend more than two years in Laos, I focused my PhD research on the role of Chinese networks in transforming the political economy of this communist country. In December 2011, I earned my PhD in Political Science (Comparative Politics) from Sciences Po Paris

During my postdoctoral fellowships at ANU (Australian National University) and at IIAS (International Institute for Asian Studies, Leiden, The Netherlands), I explored the critical role played by Chinese networks and migration in constructing alternative accounts of region-building and state formation processes in Southeast Asia, with a specific focus on ethnographic enquiries into the meaning and discourse of ‘the rise of China’.

Back to France since 2013, I have taught International Relations, Development and Asian Studies (China and Southeast Asia) at Sciences Po Lyon. I foreground the development of knowledge through Action Research. My current research interests are 1/ the social impact of the digital revolution in the humanitarian and development  sectors, and 2/ the relationship between migration and development, especially the challenges resulting from the  surge of refugees and migrants that Europe is currently facing. At the moment, I work as a consultant, putting my expertise in social sciences and project management at the service of NGOs, local authorities, international organisations and private companies.