Teaching

2017

_______________________________________________________________

International Culture

The Asia-Pacific Region

Syllabus

Today, the Asia-Pacific region plays a fundamental and increasing role in shaping a shared global environment, economy and society. The 21st Century is projected to be the Asian Century, characterized by the dominance of Asian politics and culture. By mid-way through the 21st Century, India and China are predicted to be the world’s largest economies. Furthermore, the Asia-Pacific region is home to approximately two-thirds of the world’s population. This course is an introduction to the development of the Asia-Pacific region in the contemporary period. The region varies in size depending on which context, but it typically includes much of East Asia, South Asia, Southeast Asia, and Oceania. Southeast was explored during the first semester. During the second semester, this course will provide students with an understanding of the region in terms of socio-cultural studies, history, politics, and economics, with a particular attention to China, Japan, and Korea, and it will also explore India and Australia.

Objectives and Learning Outcomes

  • Innovation through the design of curriculum, the module content and the learning approaches.
  • Integration through developing your capabilities to interrelate knowledge and to work in multidisciplinary disciplines.
  • Information through developing your knowledge and also your abilities to communicate effectively and persuasively.
  • Interactivity through the use of group work to develop your teamwork skills and through the use of technology to achieve interactivity of devices and people.
  • Imagination in relation to new products, ideas, applications and solutions.

The students will acquire in-depth contextual knowledge and will be equipped with critical, research and communication skills across all fields.

Method of Assessment

Different types of assessment will be used. The presentation of the collaborative work will represent 50% of the final grade. The remaining 50% is composed of:

  • Oral presentation of the Press Review + Development of communication tools (Power Point, blog, web stories, podcast, video etc.)
  • Exam (week 18)
  • Oral participation throughout the course

The students will be assessed on their creativity, their public speaking skills, the structure of their argument, their capacity to interact with the group and to lead a debate.

 Course structure

 Week 11:

Week 12:

Week 13:

Exposé 1: Chairman Mao (Armand Croissonnier & Arthur Guigon)

Week 14:

Exposé 2: Tiananmen (Pauline Goncalo & Cloé Escudero)

  • Module on Taiwan/Hong Kong (1h)

Exposé 3: The Umbrella Revolution (Olga Alexandrowicz; Marine Mannechez)

Week 15:

Exposé 4: The Meiji Period: Christopher & Eliott

Week 16:

Exposé 5: Fukushima nuclear disaster: Pauline Staub & Camille Fromonot

Exposé 6: The Manga Culture: Yohan & Mathieu

Week 17:

Exposé 7: The K-Pop Culture: Orélie Pélissié & Laetitia Schil

Week 18:

Exposé 8: Gandhi: Candice Garcia & Lisa Pernaudet

Week 19: cancelled

 Week 20:

Exposé 9: Bollywood: Océane Blondeau; Léa Viaccoz

Exposé 10: Being a 20-Something in India today: Margaux & Ludivine

Thursday 6th April (5-7 pm)

Exposé 11: The South China Sea Conflict: Cornélia & Anthony

Exposé 12: The Tibetan Issue: Menna & Magd

  • Correction of the exam
  • Feedback on the course

 

 

2013-2015

_______________________________________________________________

INTRODUCTION À L’HISTOIRE DE LA CHINE

Objectif du cours

  • Acquérir les connaissances essentielles sur l’histoire de la Chine impériale (221 av. J.-C. – 1911 ap. J.-C.)
  • Connaître l’évolution de la société chinoise de cette époque à travers les grands événements politiques et culturels
  • Avoir une meilleure compréhension de cette autre civilisation.

Une séance introductive sur l’antiquité chinoise pose les questions des débuts de l’histoire de la « Chine », notions qui doivent elles-mêmes être questionnées, et des enjeux politiques de l’historiographie en Chine populaire. Après un passage en revue des différentes dynasties, sont détaillées à travers les dynasties les plus marquantes quelques unes des dimensions paradigmatiques essentielles de l’histoire de Chine qui nous intéressent dans l’approche des déterminants de la « grande transition chinoise » et de l’émergence contemporaine de la Chine comme acteur global.

Plan de cours

  1. Séance introductive sur l’Antiquité chinoise (Quand naît l’histoire chinoise? Les enjeux politiques de l’historiographie. Les fondements culturels, philosophiques et politiques)
  2. Des Qin aux Song
  3. Des Yuan aux Ming
  4. L’Empire des Manchous (Qing) et son effondrement avec l’arrivée des Européens

Les thèmes abordés

  1. Le système politique (État centralisé, institutions administratives et examens impériaux), la question de l’unité et du morcellement
  2. La structure économique
  3. La philosophie et les croyances religieuses (confucianisme, bouddhisme et taoïsme), la construction et l’utilisation des mythes politiques
  4. L’organisation sociale, la colonisation des marges et l’extension du territoire, les rapports entre la population majoritaire han et les autres groupes ethniques (Mongoles, Mandchoues, etc.), le métissage de l’identité chinoise
  5. Les relations de la Chine avec ses voisins asiatiques, les relations Chine-Occident (les jésuites en Chine, les échanges culturels ainsi que les conflits militaires entre les deux mondes à partir de la guerre de l’opium)
  6. Les réformes et la révolution de 1911

Bibliographie

  • Marie-Claire BERGÈRE et al. (dir.), La Chine au XXe siècle, Paris, Fayard, 1989, 1990.
  • Yves CHEVRIER, Une nouvelle histoire de la Chine au XXème siècle, in MICHAUD, Yves (sous la dir. de), La Chine aujourd’hui, Paris, Odile Jacob, 2003.
  • Jean CHESNEAUX et al.Histoire de la Chine, Paris, Hatier Université, vol. 1-2, 1969.
  • John King FAIRBANK, Histoire de la Chine : des origines à nos jours, Paris, Tallandier, 2010,
  • Jacques GERNET, Le monde chinois, Paris, Armand Colin, 1972/2003
  • Shenwen LI (dir.), Chine/Europe/Amérique : rencontres et échanges de Marco Polo à nos jours, Québec, Presses de l’Université Laval, 2009.
  • Alain ROUX, La Chine au 20e siècle, Paris : A. Colin, 2005.

 

____________________________________________________________________________________________________

POLITIQUE ET INSTITUTIONS EN CHINE

Ce cours mêle histoire politique contemporaine, analyse du régime et des institutions politiques et réflexion prospective politique et géopolitique. Les développements traiteront des grandes étapes du développement politique de la Chine de Mao, en insistant sur quelques grands paradigmes utiles pour lire cette période de l’histoire de la Chine : notamment celui d’une “sur-mobilisation” en régime totalitaire pour atteindre à grande vitesse des objectifs démesurés.
 Après une analyse du régime politique, ce cours s’interrogera, pour la période plus récente, sur les évolutions du régime, la distinction entre l’économique et le politique et la viabilité d’une réforme politique dans une transition délicate. Concluant l’analyse de la “grande transition chinoise” étudiée par les cours d’histoire, d’économie et de société, dans l’optique d’un changement de système, il débouchera sur la question du modèle à long terme de la transition chinoise.

Plan de cours

  1. Introduction et retour sur l’établissement de la République chinoise (1912-1949)
  2. La période maoïste (la réforme agraire ; les Cents fleurs, le Grand Bond en Avant; la Révolution culturelle)
  3. L’essoufflement du système politique totalitaire (les tensions, les échecs, la 5ème modernisation)
  4. Le fonctionnement des institutions chinoises
  5. Les formes de résistance
  6. Les perspectives : où va la Chine ?

Bibliographie

 

____________________________________________________________________________________________________

SOCIÉTÉS DU MONDE ASIATIQUE  – CHINE

La Chine vit depuis 1978 une mutation socioéconomique accélérée, tandis qu’officiellement le régime politique reste une «dictature démocratique du peuple». Ce cours abordera plusieurs spécificités de la société chinoise et grandes questions sociales – le changement des catégories habituelles du contrôle social, la réforme du mode d’encadrement économique et social de la population, la croissance des inégalités, les questions démographiques, les mutations familiales et économiques, l’étendue des tensions sociales qui déstabilisent la transition chinoise aujourd’hui. Ces éléments sont étudiés essentiellement à travers l’étude méthodologique des sujets et problématiques devant être traités par dossier par les étudiants et par un certain nombre de topos présentés par l’enseignant titulaire et l’enseignant chinois invité, le cas échéant.

Plan de cours

Séance 1. Introduction

Séance 2. L’époque maoïste. Qu’est ce qu’une société en régime communiste ?

  • Les fondements du régime
  • Le Grand Bond en avant (大跃进 – Dà yuè jìn)
  • La Révolution culturelle (文革 – wéngé)

Séance 3. L’émergence de la société civile après 1978

  • Les quatre Modernisations (四个现代化 – sì gè xiàn dài huà) ou le début de l’ère des réformes
  • Le printemps chinois avorté : le massacre de la place Tian’anmen (天安門大屠殺 – Tiān’ānmén dà túshā
  • Le Falun Gong (法轮功 – Fǎlúngōng) ou Falun Dafa (法轮大法 – Fǎlún dàfǎ) : secte, religion, école de Qigong (气功– qìgōng), ou opposants politiques ? 

Séance 4. La nouvelle société chinoise

  • La politique de l’enfant unique, genre et générations
  • Les travailleurs migrants
  • La classe moyenne chinoise existe-t-elle ?
  • Art contestataire 
  • Internet en Chine 
  • Mao vu par les jeunes

 Séance 5. Le « miracle économique chinois » ou le défi environnemental et social

  • L’explosion urbaine
  • Les inégalités de développement entre les régions

Séance 6. La périphérie du monde chinois : diasporas et nouvelles migrations chinoises 

  • Histoire de la diaspora chinoise
  • Nouvelles migrations dans le monde : le cas de l’Afrique
  • Les Triades chinoises

Bibliographie

  • Tania ANGELOFF, Histoire de la société chinoise, La Découverte coll. Repères, 2010
  • Isabelle ATTANE,
 La Chine au seuil du XXIème siècle. Questions de population, questions de société, 
INED, 2002.

  • Marie-Claire BERGERE,
 La Chine de 1949 à nos jours, 
collection U Histoire contemporaine, Armand Colin, 2000.

  • Lucien BIANCO, Les origines de la révolution chinoise, 1915-1949, Paris, Gallimard, 1997 (3ème édition, révisée).
  • Timothy BROOK et B. Michael FROLIC (eds), Civil society in China, Londres, M.E. Sharpe, 1997.
  • Jean-Luc DOMENACH,
 La Chine m’inquiète, 
Librairie académique Perrin, 2009.

  • John FAIRBANK, Merle D. GOLDMAN, Histoire de la Chine : Des origines à nos jours, Tallandier, 2010.Jean-Louis ROCCA, La condition chinoise : la mise au travail capitaliste à l’âge des réformes (1978-2004), Paris, Karthala, 2006.
  • Elizabeth J. PERRY & Mark Selden (eds), Chinese Society : Change, conflict and resistance, Londres, Routledge, 2000.
  • Jean-Louis ROCCA 
(dir.), La société chinoise vue par ses sociologues : migrations, villes, classe moyenne, drogue, sida, Paris, Presses de Sciences Po, 2008.
  • Jean-Louis ROCCA, Une sociologie de la Chine, Paris, La Découverte, 2010.
  • Laurence ROULLEAU-BERGER, Yuhua GUO, Peilin LI, Shiding LIU,
 La nouvelle sociologie chinoise,
 CNRS éditions, 2008. 
  • Isabelle THIREAU et HUA Linshan, Les ruses de la démocratie : protester en Chine, Paris, Seuil, 2010.

 

____________________________________________________________________________________________________

LE JAPON ET INTÉGRATION RÉGIONALE EN ASIE DU SUD-EST

Objectif du cours

Le développement économique du Japon a souvent été qualifié de miraculeux et a servi de modèle à bien des pays asiatiques. Tout en analysant son mode de développement à travers l’histoire des faits économiques et sociaux sur longue période, le cours s’attachera dans une première partie à présenter:

  • les différentes spécificités qui en sont issues que ce soit au plan de l’emploi et de la formation ou des relations interentreprises
  • les problèmes économiques et sociaux qui se posent au pays dans les années récentes, notamment du fait de la mondialisation

Les changements que celle-ci entraîne, tant au Japon que dans les pays périphériques d’Asie nous amèneront dans une deuxième partie à englober plus largement la zone asiatique, plus particulièrement l’Asie du Sud-Est, où les investissements japonais et la division asiatique du travail mise en œuvre par les multinationales ont joué un rôle de premier plan pour faire avancer l’intégration régionale. L’exemple de la Thaïlande sera mobilisé pour illustrer les défis économiques, politiques, humains, et environnementaux que connaissent les pays de l’ASEAN, conduits à se transformer dans un laps de temps très court de pays agraires en plateformes d’exportation propulsées sur le devant de la scène mondialisée. Pour finir, nous nous interrogerons quant à la configuration possible et aux perspectives d’un régionalisme asiatique entre l’ASEAN, aujourd’hui le projet le plus abouti institutionnellement, le Japon, la Corée et la Chine dont la montée en puissance complexifie la donne. Nous examinerons également cette dynamique d’intégration régionale à la l’échelle de la sous-région du Grand Mékong (Greater Mekong Subregion – GMS) qui unit les pays de l’Asie du Sud-Est continentale avec les provinces chinoises du Yunnan et du Guangxi.

Plan de cours (deuxième partie – Intégration régionale en Asie du Sud-Est)

Séance 1: —Un exemple d’intégration régionale: la Région du Grand Mékong et l’approche par les corridors économiques

Séance 2: —Vers une intégration régionale élargie en Asie: l’ASEAN+3

Séance 3: Etude de cas: la Thaïlande

Bibliographie

  • ADB. Connecting Nations, Linking PeopleCompetitivenessConnectivity and CommunityManila: ADB, 2005. 
  • _____. Emerging Asian Regionalism. A Partnership for Shared Prosperity. Mandaluyong City, Phil.: ADB, 2008.
  • _____. Build it and they will come. Lessons from the Northern Economic Corridor : mitigating HIV and others diseasesManila: ADB, 2009.
  • —AUFFREY, Danièle, GUILLERM, Alain. L’ASEAN+3 (Chine, Japon, Corée du Sud) : un espace en voie d’intégration en Asie de l’Est. Paris: CIRPES, 2006.
  • —BOISSEAU DU ROCHER, Sophie. L’ASEAN et la construction régionale en Asie du Sud-Est. Paris: L’Harmattan, 1998.
  • M. DENT, —Christopher. East Asian Regionalism, Routledge,2008.
  • —FAURE, Guy (dir.), Nouvelle Géopolitique de l’Asie, Ellipses, 2005.
  • —FAURE, Guy, ed. New Dynamics between China and Japan in Asia. How to Build the Future from the Past? Singapore, World Scientific, 2010.
  • GIPOULOUX, François. La Méditerranée Asiatique. Villes portuaires et réseaux marchands en Chine, au Japon et en Asie du Sud-Est. Paris: CNRS Editions, 2009. 
  • —HIRATSUKA, Daisuke. East Asia’s de facto Economic Integration, coll. IDE-JETRO, Palgrave Macmillan, 2006.
  • —HOCHRAICH et Christian MILELLI, Après la crise, les économies asiatiques face aux défis de la mondialisation, Paris, Karthala, 2003.
  • OSBORNE, Milton. The Mekong River Under Threat. The Asia-Pacific Journal-Japan Focus, 11 January 2010. Disponible sur: http://www.japanfocus.org/-Milton-Osborne/3286
  • —PHONGPAICHIT, Pasuk and Chris BAKER, ThailandEconomy and Politics, Oxford University Press, 1995. 
  • —PHONGPAICHIT, Pasuk and Chris BAKER, The Business of Politics in Thailand‬, ‪NIAS Press‬, 2004.
  • SCHOFIELD Clive and STOREY Ian, The South China Sea Dispute. Increasing Stakes and Rising Tensions, The Jamestown Foundation, November 2009. Disponible sur: https://www.academia.edu/2062121/The_South_China_Sea_Dispute_Rising_Tensions_Increasing_Stakes
  • TAILLARD, Christian, dir. Intégrations régionales en Asie du Sud-Est. Vol. 2. Paris: Indes savantes, 2004.
  • TAN, Danielle et GRILLOT, Caroline. L’Asie du Sud-Est dans le « siècle chinois ». Cambodge, Vietnam, Laos. Bangkok: IRASEC, Juin 2014. Disponible sur: http://www.rencontresaverroes.net/nsite/index.php?option=com_content&view=article&id=212&Itemid=0
  • TAN, Danielle. Du Triangle d’or au Quadrangle économique. Acteurs, enjeux et défis des flux illicites transfrontaliers dans le Nord-Laos. Les notes de l’Irasec no. 6, Février 2010. Disponible sur: http://www.irasec.com/components/com_irasec/media/upload/DP06-D.Tan.pdf
  • THIESMEYER, Lynn. Informal and illegal Mouvement in the Upper Greater Mekong Subregion. Costs and Benefits of Informal Networks for Goods and People. Occasional Paper, Observatory Series no. 3, October 2010, IRASEC. Disponible sur: http://www.irasec.com/components/com_irasec/media/upload/OPO-03_Thiesmeyer_Illegal_and_Informal_Trade_Webfinal.pdf
  • —‬WALKER, Andrew. Thailand’s Political Peasants: Power in the Modern Rural Economy, Madison, Wisc.: University of Wisconsin, 2012

 

____________________________________________________________________________________________________

ENJEUX ET PRATIQUES DU DÉVELOPPEMENT DANS LES PAYS DU SUD

Objectif du cours

  • Proposer une approche du développement sous l’angle de la science politique et des relations internationales
  • Comprendre les théories sous-jacentes aux problèmes du développement
  • Situer les différents contextes, acteurs et institutions
  • Développer un regard critique sur l’impact des politiques de développement et les logiques d’acteurs

Plan de cours

Séance 1: Les origine du développement : perspectives historiques et théoriques

  • La théorie de la modernisation
  • La théorie de la dépendance
  • La critique du développement: La théorie de la décroissance
  • Les dernières approche

Séance 2: Le financement du développement

  • Développement ou dépendance ?
  • Les dilemmes de l’aide publique au développement
  • Firmes multinationales, banques internationales et politiques de développement
  • L’imbrication de plus en plus fine du public et du privé

Séance 3: Les acteurs du développement et de la coopération internationale

  •  La mise en place des institutions internationales de « développement »
  • Le pouvoir des ONG
  • L’émergence d’une société civile internationale?
  • Les défis et les contradictions de l’altermondialisation
  • Le poids grandissant du secteur privé
  • Le rôle des « émergents »

Séance 4 & 5: Les nouveaux concepts du développement

  •  Les mots du développement: trajectoires et pouvoirs
  • De la lutte contre la pauvreté aux Objectifs du Millenium
  • La Globalisation comme simulacre du développement
  • L’Environnement ou la nouvelle nature du « développement »
  • Quel Genre? Résistances et mésententes autour du mot « genre » dans le développement
  • « Empowerment »: généalogie d’un concept clé du discours contemporain sur le développement
  • La micro-finance permet-elle de lutter contre la pauvreté?

Séance 6: La transition humanitaire

  • Etude de cas sur le Laos

Bibliographie

  • Balandier, Georges, 1967, Anthropologie politique, collection Quadrige n°54 [1999], Paris, PUF, 240 p.
  • Bayart, Jean-François, « Culture et Développement : les luttes sociales font-elles la différence ? » Afrique contemporaine, 2008/2, n° 226, p. 85-110.
  • Callon M., Lascoume P., Barthe, Y, 2001, Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique, Paris, Editions du Seuil, 358 p.
  • Crozier, Michel et Friedberg, Erhard, 1981, L’acteur et le système. Les contraintes de l’action collective, Paris, Le Seuil, 436 p.
  • Descola, Philippe, 2005, Par delà nature et culture, Paris, Gallimard, 623 p.
  • Escobar A., 1995, Encountering Development : The Making and Unmaking of the Third World, Princeton, Princeton University Press, 290 p.
  • Ferguson, James, 1994, The Anti-Politics Machine : « Development », Depoliticization, and Bureaucratic Power in Lesotho, Minneapolis, The University of Minnesota Press, 320 p.
  • Gudeman, Stephen, 2001, The anthropologogy of Economy. Community, Market, and Culture, Oxford, Blackwell Publishers, 189 p.
  • Jacob, Jean-Pierre (dir.) 2000, Sciences sociales et coopération en Afrique : les rendez-vous manqués, Nouveaux Cahiers de l’IUED, 10, 244p.
  • Latour Bruno, 1992, Aramis ou l’amour des techniques, Paris, La Découverte, 241 p.
  • Latouche Serge, « La transnationalisation, la crise du développement et la fin du Tiers Monde », Tiers-Monde, 1988/29, n°114. p. 253-269.
  • Lautier Bruno, « Pourquoi faut-il aider les pauvres ? Une étude critique du discours de la Banque mondiale sur la pauvreté », Tiers-Monde, 2002/43, n° 169, p. 137-165. 
  • Long, Norman, 2001, 2001, Development Sociology: actors’perspectives, London, Routledge,
  • Mosse D, 2005, 2005, Cultivating Development. An Ethnography of Aid Policy and Practice, London, Pluto Press, 315 p.
  • Meillassoux, Claude, 1982, Femmes, greniers & capitaux, Paris, F. Maspero
  • Olivier de Sardan, J-P , 1995, Anthropologie et développement. Essai en anthropologie du changement social, Paris, Karthala, 221 p.
  • Olivier de Sardan, J-P, 2001, Les trois approches en anthropologie du développement, Revue Tiers Monde, 168, pp. 729-754
  • Rist, Gilbert, 1996, Le développement; Histoire d’une croyance occidentale, Paris, Presses de Sciences Po, 427 p.
  • Roe, Emery, 1991, Development Narratives or Making the best of blueprint development, World Development, 19, pp. 287-300

 

____________________________________________________________________________________________________

SOCIOLOGIE POLITIQUE DE L’INTERNATIONAL

Objectif du cours

  • Rendre compte de la diversité de la discipline des Relations internationales
  • Rendre compte des principales écoles en théorie des Relations internationales ; leurs critiques ; les concepts-clés en Relations internationales
  • Expliquer en quoi la Sociologie politique de l’international est une approche nouvelle des Relations internationales
  • Montrer la diversité de la Sociologie politique internationale (courants, auteurs principaux, thèmes)
  • Etudier de manière critique des thématiques/objets de recherche sous l’angle de la Sociologie politique de l’international
  • Comparer les approches classiques avec celles proposées par la Sociologie politique de l’international.
  • Les étudiants seront formés aux méthodes et aux outils qui leur permettront de mener à bien leurs travaux de recherche

Plan de cours

  1. Introduction à la Sociologie politique internationale.
  2. Théories critiques et Relations internationales
  3. Politique, économie et discours 
  4. Le constructivisme et la sociologie politique de l’international
  5. Identité et frontières
  6. Migrations internationales, puissances et multilatéralisme
  7. (In)sécurité : comment fonctionne le champ des professionnels de la gestion des inquiétudes ?
  8. Terrorisme et libertés : la SPI, une nouvelle approche du paradigme liberté /sécurité ?
  9. Conflits et ressources naturelles
  10. Pacification et sécurité 
  11. Etudes transnationales

Bibliographie

  • Aron, Raymond, Paix et guerre entre les nations, Paris, Calmann-Lévy, 1984.
  • Battistela, Dario, Théorie des relations internationales, Paris, Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, 2006.
  • Bigo, Didier, « Frontières, territoire, sécurité, souveraineté », CERISCOPE Frontières, 2011, [en ligne]
  • Mérand, Frédéric et Pouliot, Vincent, « Le monde de Pierre Bourdieu : Éléments pour une théorie sociale des relations internationales », Canadian Journal of Political Science, 41, 2008, pp. 603-625.

Revues spécialisées

  • Questions internationales • Politique Étrangère • Alternatives internationales • Cultures et Conflits • Critique internationale • Le Monde Diplomatique

Publications annuelles et atlas : 

  • Ramsès, La Documentation Française • Atlas du Monde Diplomatique • Atlas de la mondialisation, Presses de Science Po, 2006. • Atlas des relations internationales, P. Boniface, Hatier, 2008.

 

2009-2011

____________________________________________________________________________________________________

THE RISE OF CHINA AS A GLOBAL POWER

This course provides the intellectual background needed to interpret the stakes involved in the recent rise of China as a global power. Within the theoretical framework of Comparative Politics and International Relations, the students will be trained to critically analyze the alternative model of modernization epitomized by China, based on the incorporation of neoliberal capitalism into socialist polity. We will capture the historical backgrounds and the strategic aspects that have lead China to become a crucial engine of the globalization. 

Given that the course is an introduction to contemporary issues related to China, interactive and pro-active methodologies will be privileged (“exposés”, role-playing, film screening and debate, research skills training, book presentation, etc.).

Program

1/ Introduction

2/ China’s Stakes in Asia

  • The Chinese Diaspora in Southeast Asia
  • China’s Expansion in Asia
  •  “ASEAN+3”: A Regional Process under Surveillance

3/ The US, China and Europe: Who Will Win the Global Race? (Role-Playing)

4/ “When China met Africa”

5/ Changes, Conflicts and Resistance in Contemporary China

  • Internal Migration: the Hukou’s Problem
  • Social Unrest in China: Protests against Land-Grabbing, Resettlement and Corruption
  • The Political Figures of Resistance: Liu Xiaobo, Ai Weiwei, and the Falun Gong
____________________________________________________________________________________________________

 LECTURES EN SCIENCES POLITIQUES SUR L’ASIE ORIENTALE

Master Recherche “Politiques Comparées”, spécialité Asie

La globalisation néolibérale et l’Etat-nation. Débats, enjeux, et perspectives asiatiques

 Plan de cours

I. Le débat sur la crise de l’État : retrait ou redéploiement ?

  1. Les partisans de la fin de l’Etat
    • Le tournant néolibéral
    • « State of uncertainty »   
  2. Les partisans du redéploiement de l’Etat 
    • L’Etat atteint d’hypocondrie sociale 
    • La privatisation de l’Etat 

II. Les paradigmes perdus et les nouveaux angles d’approches

  1. L’approche par la gouvernementalité
    • L’État néolibéral ou l’interventionnisme étatique déguisé
    • Vers une souveraineté graduée 
  2. Les défis du transnationalisme pour l’Etat-nation
    • Les géographies émergentes de la globalisation
    • Le poids croissant des communautés transnationales : menace ou opportunités ?

Bibliographie

  • AGAMBEN, Giorgio. Etat d’exception. Paris : Ed. du Seuil, 2003.
  • AGNEW, John & CORBRIDGE, Stuart. Mastering Space: Hegemony, Territory and International Political Economy. London, New York : Routledge, 1995.
  • APPADURAI,Arjun. Modernity at Large. Cultural dimensions of globalization. Minessota, Minn : University of Minnesota Press, 1996
  • APPADURAI, Arjun (ed). Globalization. Durham, Londres : Duke University Press, 2001.
  • ARTS, Bas, LAGENDIJK, Arnoud, VAN HOUTUM, Henk (eds). The Disoriented State. Shift in Governmentality, Territoriality and Governance.The Netherlands : Springer, 2009
  • BADIE, Bertrand. L’Etat importé: essai sur l’occidentalisation de l’ordre politique, Paris: Fayard, 1992.
  • BAYART, Jean-François. « L’invention du politique en Afrique et en Asie », Revue française de science politique, vol. 39, n°6, décembre 1989.
  • BAYART, Jean-François. La greffe de l’État. Paris: Karthala, 1996.
  • BOYD, Richard, NGO, Tak-Wing (eds.). Asian States. Beyond the Developmental State Perspective, London: Routledge, 2005.
  • BOYD, Richard, NGO, Tak-Wing. State Making in Asia, London: Routledge. 2006
  • BRENNER,Neil.“Beyond State-Centrism? Space, territoriality and Geographical Scale in Globalizing Studies”, Theory and Society, vol. 28, 1999, p. 39-78.
  • BURCHELL, Graham, GORDON, Colin & MILLER, Peter (eds.). The Foucault Effect: Studies in Governmentality. Chicago: University of Chicago Press, 1991.
  • CHEVRIER, Yves. « L’empire distendu: esquisse du politique en Chine des Qing à Deng Xiaoping », in BAYART Jean-François (dir.). La greffe de l’Etat.Paris : Karthala, 1996, pp. 262-395.
  • CASTELLS, Manuel. The Information Age : economy, society, culture. Volume 1 : the rise of the network society. Oxford : Blackwell, 1996.
  • DAS, Veena & POOLE, Deborah. Anthropology in the Margins of the State. Sante Fe, N.M.; Oxford: School of American Research Press; James Currey, 2004
  • DONNAN, Hastings & WILSON, Thomas M. Borders : Frontiers of Identity, Nation and State.Oxford, New York : Berg, 1999.
  • EVANS, Peter, RUESCHEMEYER, Dietrich & SKOCPOL, Theda (eds). Bringing the State Back In. Cambridge: Cambridge University Press, 1985
  • EVANS, Peter. “The Eclipse of the State? Reflection on Stateness in an Era of Globalization”, World Politics, vol. 50, October 1997, p. 67-87
  • EVANS, Grant, HUTTON, Christopher, & K. K. ENG (eds.). Where China meets Southeast Asia. Social and Cultural Changes in the Border Regions. Bangkok: White Lotus, 2000.
  • FOUCAULT, Michel. Sécurité, territoire, population: cours au Collège de France (1977-1978). Paris : Gallimard : Seuil, 2004
  • FOUCAULT, Michel.Naissance de la biopolitique : cours au Collège de France (1978-1979). Paris : Gallimard, 2004
  • GAINSBOROUGH, Martin (eds.). On the borders of state power: frontiers in the Greater Mekong sub-region.London: Routledge, 2007
  • GUPTA, Akhil & FERGUSON, James. « Spatializing State : toward an ethnography of neoliberal governmentality », American Ethnologist, vol. 29, n°4, 2002, pp. 981-1002
  • HARVEY, David.The Condition of Postmodernity. Oxford : Basil Blacwell, 1999
  • HARVEY, David. A Brief History of Neoliberalism. Oxford : Oxford University Press, 2005
  • HASTINGS, Donnan & THOMASM. Wilson (eds.). Border Identities. Nation and State at International Frontiers. Cambridge: Cambridge University Press, 1998
  • HELD, David, et al. Global Transformations: Politics, Economics and Culture. Cambridge: Cambridge Polity Press, 1999
  • HIBOU, Béatrice (dir). La privatisation des Etats. Paris : Karthala, 1999
  • JESSOP, Bob. State Theory : Putting the State in Its Place. University Park : Pennsylvania State University Press, 1991.
  • LONSDALE,John & BERMAN,Bruce. Unhappy Valley. Conflict in Kenya & Africa.London : Ohio University Press,1992
  • MENGIN, Françoise & ROCCA, Jean-Louis (dir.). Politics in China: Moving Frontiers. New York: Palgrave, Coll. The CERI series in International Relations and Political Economy, 2002.
  • MIGDAL, Joel S. (ed). Boundaries and Belonging. States and Societies in the Struggle to Shape Identities and Local Practices, Cambridge University Press, 2004.
  • MITCHELL, Katharyne. « Transnationalism, Neo-liberalism, and the Rise of the Shadow State »,Economy and Society,vol.30, n°2, 2001, pp. 165-89.
  • O’BRIEN,Robert.Global Financial Integration : The End of Geography. London : Royal Institute of international Affairs : Pinter, 1992.
  • OHMAE, Kenichi. The end of the Nation-State: the rise of regional economies. New York: The Free Press, 1995
  • OHMAE, Kenichi. The Borderless World.New York : Haper Business, 1990
  • ONG, Aihwa. Neoliberalism as Exception: Mutations in Citizenship and Sovereignty. Durham : Duke University Press, 2006.
  • ONG, Aihwa. « Graduated Sovereignty in Southeast Asia »,Theory, Culture and Society, vol. 17, n°4, 2000, p. 55-75.
  • PORTES, Alejandro et al. « The study of transnationalism : pitfalls and promise of an emergent research field », Ethnic and Racial Studies, vol. 22, n°2, Mach 1999
  • ROCCA, Jean-Louis. La Condition Chinoise. Capitalisme, mise au travail et résistances dans la Chine des réformes, Paris : Karthala, 2006.
  • SASSEN, Saskia. Globalization and its discontents.New York : New York Press, 1998
  • SASSEN, Saskia(ed). Deciphering the Global : its scale, spaces and subjects. New York : Routledge, 2007
  • SCHARMA, Aradhana, GUPTA, Akhil. The Anthropology of the State : a reader. Oxford : Blackwell, 2006
  • SCHINKEL, Willem (ed).Globalization and the State. Sociological Perspectives on the State of the State. New York : Palgrave Macmillan, 2009
  • SCHLICHTE, Karl. (ed.) The Dynamics of States. The Formation and Crisis of State Domination. Adelshot: Asghate, 2005
  • SCHMIDT, Carl. Political Theory: four chapters on Sovereignty. London: The University of Chicago Press, 2005.
  • SMITH, Michael P. & GUARNIZO, Luis E. (eds), Transnationalism from Below. New Brunswick, NJ: Transaction,1997
  • STRANGE, Susan. The Retreat of the State: the Diffusion of Power in the World Economy. Cambridge: Cambridge University Press, 1996.
  • VAN SCHENDEL,Willem & ABRAHAM, Itty (eds.). Illicit flows and criminal things: states, borders, and the other side of globalization. Bloomington, Ind.: Indiana University Press, 2005
  • VERTOTEC,Steven. « Conceiving and Researching Transnationalism », Ethnic and Racial Studies, vol. 22, n°2, Mach 1999
  • WEISS, Linda. The Myth of the Powerless State. Ithaca NY: Cornell University Press, 1998.
  • YEOH, Brenda & WILLIS, Katie (eds). State/nation/transnation : perspectives on transnationalism in theAsia-Pacific.New York : Routledge, 2004

____________________________________________________________________________________________________

TUTORAT « Pratique et Méthodes »

Master Recherche “Politiques Comparées”, spécialité Asie

 

Objectif du cours

Ce cours se présente sous la forme d’un tutorat individualisé et collectif ayant trois objectifs :

  • Fournir aux étudiants les bases théoriques pour analyser l’aire culturelle asiatique
  • Mettre en pratique les outils méthodologiques et d’écriture sur leur propre projet de recherche
  • Préparer les étudiants à la phase de terrain qu’ils devront réaliser pour leur mémoire de recherche

La pédagogie proposée repose sur l’interactivité et la participation active des étudiants, sous forme d’exposés, de lectures critiques, d’ateliers axés autour de leurs projets de recherche, et d’échanges avec le milieu de la recherche (doctorants, jeunes chercheurs, chercheurs seniors). La langue du séminaire sera aussi bien le français que l’anglais afin de faciliter la compréhension pour certains étudiants étrangers et mettre les étudiants en situation de recherche à l’internationale où l’anglais est la langue indispensable.

 Plan de cours

  • Séance 1 : Présentations et échanges sur les attentes du tutorat
  • Séance 2 : Les ressources institutionnelles de recherche sur l’Asie. Cadrage théorique sur l’Asie.
  • Séance 3 : Cadrage théorique sur l’Asie (suite). Présentation d’ouvrages par les étudiants (2 étudiants). 
  • Séance 4 : Comment élaborer un projet de recherche ? Cadrage méthodologique (bibliographie, problématique, hypothèses, plan, outils méthodologiques) 
  • Séance 5 : Cadrage méthodologique (suite). Présentation d’ouvrages par les étudiants (2 étudiants). 
  • Séance 6 : Comment aborder l’enquête de terrain ? Présentation d’ouvrages clés utilisant la méthode de l’enquête de terrain (2 étudiants). 
  • Séance 7 : Présentation d’un terrain par un doctorant. Présentation de la trame de l’enquête de terrain par 3 étudiants. 
  • Séance 8 : Présentation d’un terrain par un doctorant. Présentation de la trame de l’enquête de terrain par 3 étudiants. 
  • Séance 9 : L’écriture du mémoire. 
  • Séance 10 : Présentation des projets de recherche sous forme d’ateliers suite(2 étudiants). 
  • Séance 11 : Présentation des projets de recherche sous forme d’ateliers suite(2 étudiants). 
  • Séance 12 : Présentation des projets de recherche sous forme d’ateliers suite(2 étudiants). 
  • Séance 13 : Bilan

Lectures principales demandées

  • Beaud, Stéphane et Florence Weber. Guide de l’enquête de terrain : produire et analyser les données ethnographiques. Paris : Editions La Découverte, 2003.
  • Cefaï, Daniel (ed.). L’enquête de terrain. Textes réunis, présentés et commentés par Daniel Cefaï. Paris  Editions La Découverte, 2003.
  • Becker Howard, Ecrire les sciences sociales, Paris, Economica, 2004

____________________________________________________________________________________________________

« ATELIER DOCTORAL ASIE »

Séminaire de recherche du Programme Asie 

Descriptif du séminaire  

Ce nouveau séminaire propose de rassembler les doctorants du Programme Asie et de les accompagner dans les différentes phases de leur parcours. L’ambition est non seulement de créer un groupe de travail permanent répondant aux besoins des doctorants (méthodologie, théorie, partage des expériences de terrain, information générale, publication, etc.) mais aussi de lancer une dynamique de recherche spécialisée sur l’Asie qui contribuera à l’animation scientifique de l’Ecole Doctorale de Sciences Po et de ses laboratoires affiliés.

LES RENCONTRES DOCTORALES DE L’ASIE 2011

Salle Jean Monnet au CERI (56 rue Jacob, 75006 Paris), 10-11 mai 2011

Les concepts politiques occidentaux face aux terrains asiatiques : Renouveler, dépasser, décloisonner ?

Les doctorants du Programme Asie du CERI proposent d’inaugurer un nouvel espace de débat/réflexion autour des pratiques de la politique comparée. L’objectif de ces rencontres est de soumettre nos cadres théoriques d’analyse à des questionnements communs, pour aboutir à l’identification de préoccupations qui dépasseraient nos propres aires culturelles. Interpelés dans l’analyse de nos terrains par la pertinence de l’utilisation de certains concepts politiques occidentaux, nous nous interrogerons sur les modalités de leur adaptation au contexte asiatique, sans tomber dans les pièges du culturalisme et du relativisme.

Programme :

10 MAI 2011 :

SESSION 1 : HETEROGENEITE DES MOBILISATIONS CITOYENNES (9H-12H)

  • Charlotte Thomas, doctorante Sciences Po/CERI-IRSEM : L’économie des mobilisations sociales à Juhapura : mobilisations « fragmentées » et changement social au sein du ghetto musulman

Discutante : Sandrine Lefranc (Paris 10 Ouest-Nanterre La Défense)

  • Virginie Dutoya, doctorante Sciences Po/CERI : Citoyenneté, Nationalisme et (post)colonialisme en Inde et au Pakistan

Discutante : Stéphanie Tawa-Lama-Rewal (CEIAS/EHESS)

  • Judith Audin, doctorante Sciences Po/CERI: Pouvoir, espace et civilisation : esquisse d’une sociologie politique des modes de gouvernement et des configurations sociales dans les quartiers d’habitation à Pékin.

Discutante : Béatrice Hibou(CERI)

 SESSION 2 : LES NOUVEAUX PARADIGMES ECONOMIQUES DES GEANTS ASIATIQUES (14H-16H)

  • Pooja Jain, doctorante Sciences Po/CERI: Repenser la coopération Sud-Sud dans le cadre des relations Inde-Afrique

Discutante : Solange Guo Chatelard (Sciences Po/CERI, Chercheure associée à Max Planck Institute for Social Anthropology)

  • Gaëlle Briant, Doctorante Sciences Po/GEM : Assiste-t-on à la construction d’un nouveau modèle économique dominant en Chine ?

Discutant : Jean-François Di Meglio(Asia Centre)

11 MAI 2011

SESSION 3 : STRATÉGIES ET TECHNIQUES DU POLITIQUE (9H-12H)

  • Xavier Mellet, doctorant Sciences Po/CERI: Populismes médiatiques made in Japan

Discutant : Jean-Marie Bouissou (CERI)

  • Magali Robert, doctorante Sciences Po/CERI-IRSEM: La diplomatie environnementale chinoise : un laboratoire conceptuel ?

Discutant : Pierre Lascoumes (Sciences Po)